Aline au pays des mailles.

21 septembre 2016

Mon pull Benton.

J'ai encore récidivé, une coupe oversize... Du bleu, des rayures, il n'en fallait pas moins pour me motiver à tricoter le pull de la créatrice Julie Hoover. Rendez-vous compte, je n'ai pas de marinière, pauvre beauseigne (moi et le sens de la mesure) et très honteusement ce projet traîne depuis un an ! 

Je me suis plongé à corps perdu dans ce tricot, non sans quelques appréhensions puisque le jacquard est une technique que j'évite et craint. En monomaniaque du tricot car je suis incapable d'avoir plusieurs projets à la fois, j'ai travaillé sur ce modèle pendant un mois et demi, certes il y a pire ! Le matériel, les explications papier viennent de la boutique L'échappée laine et je me suis laissé tenter par la qualité Cascade yarns 220 fingering dans les coloris Natural et In The Navy. 

Ne cherchez pas, elle n'est plus commercialisée chez nous ou alors bien caché au fin fond d'une boutique que je ne connais pas ! Mon petit doigt me dit qu'on peut encore en trouver chez Love Knitting (e-shop anglais) qui expédie en France. Comment ça se passe pour les frais de douane puisque le Royaume-Uni est sorti de l'Union européenne ? Je ne sais pas, ce sera peut-être la mauvaise surprise à la récéption de votre colis.

Si commander à l'étranger vous fait peur, en alternative je vous recommande la laine Shetland fine de L'échappée laine. D'ailleurs sur les aiguilles de Vanessa (alias Battement de Kershawi) une très belle version en shetland se prépare !

benton P7130148

benton P7130129

La marinière de Julie Hoover s'exprime au féminin/masculin avec une coupe oversize, une encolure profonde en V et une asymétrie sur les côtés au bas du pull. On pourrait croire que ce genre de style vu et revu n'a rien de sensationnel pourtant les larges épaules rabaissées apporte de la finesse au modèle et le corps ajusté souligne la silhouette malgré l'aisance positive de 40 cm. Je sais, vous allez me dire mais quoi, qu'est-ce ?

L'aisance est le nombre de centimètre que l'on rajoute à nos mensurations pour obtenir une coupe près du corps ou loose. Plus l'aisance est positive et plus le modèle sera loose a contrario une aisance négative donnera un vêtement moulant. Choisir la taille est toujours un moment stressant, cette peur de se tromper, de passer à côté du modèle et peut-être comme moi, avez-vous tendance à ne pas choisir la taille qui vous correspond vraiment ! Je suis sûre que certaines savent de quoi je parle...

La taille 2 correspond à ma morphologie sauf pour le buste (poitrine) et j'aurais dû théoriquement faire la taille 3 si je n'avais pris en compte que mon tour de poitrine. Depuis bien longtemps j'ai abandonné l'idée, ne me voyant pas faire des calculs dingues pour reprendre chaque modèle que je tricote ! Il faut souvent que je tranche, fasse la taille au-dessus mais ici la coupe loose m'a permis de privilégier mon tour de taille et le haut de mon corps.

C'est le problème récurrent et ce même dans le commerce car j'ai un petit tour de taille mais un bonnet généreux. Je me retrouve avec des pulls qui tirent au niveau de la poitrine et pas du tout à l'aise voir étriquer à chaque mouvement de bras. Si je prends la taille au-dessus ? C'est trop grand à la taille, ça baille dans le dos et les épaules ou le décolleté, n'en parlons même pas...

benton P7230216

benton P8250360

benton P8250384

Le corps du pull Benton se tricote à plat contrairement aux manches qui se monte en rond avec la technique "Jogless stripes" afin d'obtenir des rayures sans décalage. J'ai un peu trainé la savate en travaillant sur les parties dos/devant de ma marinière mais les aspects techniques des manches m'ont enthousiasmé. Pouvoir me perfectionner est-ce que j'attends aussi d'un nouveau patron ! 

Ce projet m'a permis de parfaire des techniques non maitrisées comme le montage de mailles tubulaires dont je suis venu à bout ou alors peaufiné mes rangs raccourcis qui sont maintenant invisibles sur mon tricot (grâce à la podcasteuse Mélina Letipanda) ! Vous pouvez retrouver plus d'infos, tutos et liens de vidéos explicatives dans mon profil Ravelry, sous le projet du même nom. Mon pseudo est  AlineOriol 

Je reste satisfaite du résultat car il n'est ni "trop" ni "pas assez" loose. Pour m'apporter un peu de confort j'ai apporté quelques modifications aux manches, le placement des augmentations a été revu "tous les 6 rangs". J'ai même envisagé des manches 3/4, me suis ravisé, car ça n'aurait pas été esthétique sur ce pull mais j'ai toutefois grignoté quelques centimètres pour qu'elles soient moins longues.

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, tricoté un pull oversize avec un fil fingering, en jersey endroit et aux aiguilles n°3,75 ne m'a pas découragé. Bien au contraire, j'adore le résultat qu'offrent les laines de ce type, je pense sérieusement à ne travailler qu'en fingering et bannir tous les projets d'aiguilles dont le diamètre dépasse 4,5 mm. Non, les grosses laines chunky ne me passionnent pas !

Ce qui m'a séduite au premier coup d'oeil dans ce modèle, je l'ai retrouvé au final ! Cette association pull + tunique longue, ce combo que j'aime tant et qui est caractéristique de la plupart de mes tenues...  Alors que je sais pertinemment que la coupe loose n'est pas des plus flateuses sauf pour les brindilles mais je persiste et signe, what the fuck !?!

Alors, vous en pensez quoi ?

benton P9170620 (2)

benton P9170605 (2)

benton P9170585 (2)

benton P9170614 (2)

 

Modèle : Benton by Julie Hoover.

Taille réalisée : taille 2.

Laine : Cascade 220 fingering / x3 écheveaux Natural (8010) / x 3 écheveaux In the Navy (9573).

Aiguilles circluaires : n°3,75 .

 

Posté par Aline Oriol à 11:06 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , , ,


13 septembre 2016

Out of Darkness.

Le chemin de la rentrée s'est fait à reculons avec une envie de prolonger, non pas les vacances, mais les derniers jours écoulés. Encore des étoiles plein les yeux, la tête dans les nuages, je reviens vers vous les souvenirs encore très présent de ce jour si particulier.

La famille s'est agrandie... officiellement ! Ils se sont enfin dit "Oui" pour notre plus grand bonheur ! Une union placée sous le signe de l'amour, de l'émotion, et des larmes (de joie) . Le tricot était aussi de la partie, comment faire autrement ?!

Être sollicité pour la préparation de la tenue de la mariée (Gaëlle, ma belle-soeur) a été un privilège. Entre challenges, envie de bien faire et surtout ne pas décévoir, j'ai passé cet été à confectionner secrètement une des pièces de sa tenue, un châle. Ce projet restera associé a des moments de vie intense, très personnel et heureux que j'ai choisi de partager avec vous.

chale a

chale b

Après avoir échangé longuement sur ses goûts et ses attentes, je me suis mise en quête du modèle qui saurait la séduire. J'ai une certaine expérience du tricot et un niveau qu'on pourrait qualifier de confirmé mais ce genre d'accessoire me térrifie, spécialement les longues sections de dentelles ou la moindre erreur ne se pardonne pas. Du côté des patrons français, rien n'a trouvé grâce à mes yeux !

Les modèles de la créatrice anglaise Boo Knits ont étés une révélation, notamment le châle Out of Darkness  (aucun doute ce serait lui) ! J'ai complètement déchanté à la réception du patron et de ses onze pages, de prime abord en anglais puis des quatre pages remplies en long et en large de diagrammes. Heureusement, je suis entouré de tricopine tellement avenante et adorable !

Corinne est venue à ma rescousse et m'a permis de rendre ce projet concret, grâce à sa traduction j'ai pu appréhender mon travail avec un énorme poids en moins sur les épaules et me suis concentré sur la confection du modèle. Out of Darkness est un châle en forme de croissant, disponible pour le corps en deux versions (jersey ou point mousse) et adaptable en longueur puisque la section dentelle peut-être répété jusqu'a obtenir la taille souhaitée. 

L'incrustation de perles sur le châle Out of Darkness ne pouvait que nous séduire toutes les deux. Ce genre de travail est un peu laborieux mais l'association de laine et de perle transforme et éclaire la dentelle. J'ai choisi des rocailles avec une finition lustrée qui reflète bien la lumière et de couleur rose pour un rendu ton sur ton (gamme Rayher "Arktis" 2,6 mm , chez Cultura). Il y a plusieurs façons de procéder pour enfiler les perles, la plus simple reste selon moi la méthode que j'ai déjà testée, le tuto est par ici !

chale c

chale d

Le code couleur de la mariée était très précis, ce qui a restreint considérablement le choix pour la laine. Comme à mon habitude mes premières recherches ce sont faites chez Laine et Tricot et cette fois encore je n'ai pas été déçue. Il est préconisé de tricoter le châle avec une qualité Lace mais je n'ai pas respecté cette valeur puisque la Holstgarn Coast est une laine légèrement plus grosse (Light fingering-3 ply) et retordu à 2 brins. 

Le mélange de cette matière lambswool/mérino a fini de me convaincre car elle est estampillée comme un mélange spécial peau sensible, en soi parfait pour ma belle-soeur ! La qualité s'assouplit bien au lavage et aussi étonnant que ce soit prend du gonflant. 

Comment se construit le modèle Out of Drakness ? Il se commence par le haut du châle (la bordure) et se termine par le bas avec la section dentelle. Le travail débute avec peu de mailles et augmente successivement avec les mailles ajoutées tout au long du montage. Quant à la bordure, elle est réalisée avec des jetés qu'il est préférable de tricoter lâche pour compenser les augmentations et donner au châle de l'amplitude. Pour les répétitions, j'ai tricoté une seule fois chaque diagramme (A,B,C,D,E) pour parvenir à un châle court mais de grande envergure.

J'ai aimé sur ce projet cette sensation haletante, celle qui vous tient jusqu'à la fin, ni ne vous dévoile le résultat. Jusqu'à la dernière minute ou plutôt goutte d'eau, le blocage est le moment où vous croisez les doigts, en fait tout ce que vous avez... Avec l'espoir que tout se passe bien ! Et la magie opère !

chale f

chale e

chale h

 

Modèle : Out of Darkness by Boo Knits / version Jersey .

Taille réalisée : Unique.

Laine : Holstgarn Coast / couleur Fairy / 2 pelotes.

Aiguilles: n°4 / 4,5 / 5.

 

Posté par Aline Oriol à 13:17 - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 août 2016

Mes petits papiers... (Tuto inside)

À l'heure où vous lirez ses lignes plusieurs semaines se seront écoulées...

Samedi 25 Juin,

On rentre dans cette période tant attendu qui marque la fin d'année scolaire et le début des vacances... Les tenues se font plus légères, les matières se révèlent et se plient à nos envies ! La vie est rythmée aux sons des klaxons qui résonnent, présage une union, de l'odeur du barbecue et des peaux rougies par le soleil... L'été est enfin là ! Ca ne me dérange pas de travailler la laine en période estivale mais adapter ses habitudes apporte un petit vent de transition qui amène un peu de fraîcheur.

Une obsession vestimentaire m'a gagné ces derniers mois, je suis parti en quête de la robe "parfaite" pour un événement très spécial, le mariage de mon petit frère mais c'est un sujet dont j'aurais l'occasion de vous reparler, plus en détails... Bien entendu qui dit robe, dit accessoire, et puisqu'on n'est jamais mieux servi que par soi-même, j'ai décidé de me crocheter ma pochette, quelques choses de rustique puisque l'événement sera en extérieur et dans un style champêtre.

Après plusieurs semaines de recherche, j'ai enfin trouvé The dress ! Elle est très longue, en tulle avec un haut à bordure ornementée de perles rose poudre et bleu marine qui est la couleur principale de mon vêtement. Vous aimeriez la voir, hein ? Et bien non, il va falloir patienter... Oui je suis cruelle ! Mais qui sait, ouvrez un oeil sur les réseaux sociaux ....

Creative paperP6211035

La matière parfaite pour créer ma pochette était toute trouvée, ce serait le fil papier ! Oui, celui la même qui en a rebuté plus d'une et moi la première puisque ma seule et unique tentative s'est soldée par l'abandon du projet. Le fil papier n'est pas facile à travailler mais le rendu est tellement incomparable. Avec un petit espoir que les choses se passent beaucoup mieux que précédemment, je me suis lancé à coeur perdu dans ce projet avec la collaboration de Perles and Co. 

Cette fois-ci l'utilisation d'aiguilles n'était pas d'actualité, j'ai choisi de travailler cette matière avec un crochet et la différence se ressent. Ma façon de manier les aiguilles, de tricoter prévaut toujours un travail serré et mes gestes sont devenus répététifs, machinales avec les années. Il a donc fallu que j' oublie mes habitudes pour tricoter ce fil avec plus de souplesse. 

Le Creative Paper est un fil en fibres de papier à l'esprit raphia, je ne serais pas comment vous décrire précisément cette texture si peu commune, une matière résistante, un effet froissé qui donne à cette qualité un aspect particulier. Tout son charme vient de l'irrégularité du papier, son épaisseur varie et au fil des mailles et donne un résultat aléatoire qui n'est pas flagrant sauf pour un oeil avisé.

Choisir un coloris sur internet relève parfois de l'exploit et autant vous dire que je souhaitais éviter les mauvaises surprises. Je ne sais pas vous mais je fais souvent des recherches sur le net pour avoir une vision plus réelle d'un coloris. J'ai été agréablement surprise à la réception de mes fournitures car en tout point les couleurs sont fidèles à la présentation fait sur l'eshop de Perles and Co .  

Ma première ébauche prévoyait une pochette bicolore mais je me suis ravisée à cause de ma tenue qui j'ai complété entre-temps. Allier le daim (la suédine) au Creative Paper et marier les deux matières fut une évidence. En mode, beauté, la tresse est souvent associée ou représentatif du style bohème et pour confectionner le lien de ma pochette ce choix était criant.

Creative paper P6241132 (2)

Creative paper P6251146

 Matériel  :

Tuto :

1) Fond de la pochette :  (Travailler en aller-retour).

  • Monter une chainette de 35 mailles en l'air + 1 maille en l'air .
  • R1 : Faites 1 maille sérrée dans chacune des 34 premières mailles en l'air de la chaînette, 1 m.l, tourner le travail.
  • R2 : faites 34 ms, 1 m.l .

        A partir d'ici le travail se fera en crochetant tout autour des deux précédents rangs.

  • R3 : Piquez sur le côté entre le rang 1 et 2, faites 1 augmentation (2m. sérrées dans une), 34 m. serrées (le long du rang 1) , 1 augm . Placer un marqueur.

2) Corps de la pochette : (Travailler en spirale).

  • R4 : crocheter 72 m. sérrées. Glisser le marqueur.
  • R5 à R23 : répétez le rang 4.

3) Rabat de la pochette :

       Centrer votre rabat, puis travailler en aller-retour sur 36 mailles.

  • R1 : 36 m.s + 1 ml - tourner le travail.
  • R2 à R11 : répétez le rang 1 .

        Crocheter 1 rang de mailles sérrées autour du rabat.

  • R12 : 9m.s - 1 augm - 34 ms - 1 augm - 8 ms - terminez par 1 maille coulée.

        Coupez le fil et rentrez les fils sur l'envers de la pochette.

4) Liens :

Tresser les trois cordons de daim. Ajuster selon le nombre de tours que vous souhaiter pour votre votre pochette puis nouez. Fixez la tresse par quelques points avec une aiguille à coudre et du fil à la base du corps de la pochette, sur le fond et en bas du rabat.

Je vous parlais un peu plus haut que ce projet est une collaboration avec P&co, vous pouvez également retrouver le tuto ainsi que toutes les références du matériel sur leur site, ici .

creative paper P6270967

creative paper P6270990

Ma seule appréhension est la réaction du fil dans le temps, le papier est une matière particulière et je me pose la question, jusqu'à quelle point peut-il résister ? Très franchement je suis dubitative concernant le fait que ce fil peut- être lavé... suis-je la seule ? Et je n'ai pas osé tenter l'expérience.

J'espère que cette qualité tiendra vraiment ses promesses ! Je suis unanime sur le sujet, comme beaucoup, ce fil est difficile à travailler mais le résultat ne peut se comparer avec aucune autre matière, c'est un support unique en son genre, idéal pour créer des accessoires (sac, cabas, chapeau...) ou objets de décorations (set de table, cache-pots...) dans un style rustique.

À suivre...

Posté par Aline Oriol à 12:09 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 juillet 2016

[ Petit ] Artichaut .

Le vrai bonheur est sur mes aiguilles... Quoi de mieux qu'une naissance pour donner résonance à ce qui, chaque jour, occupe mon quotidien ! Travailler la laine est la chose que je fais le mieux, dans ma vie personnelle je ne suis pas du tout loquace (et ça ne va pas en s'arrangeant) et à défaut d'être démonstrative je mets tout mon coeur dans mes petites créations, tout en espérant qu'elles seront trouvées l'oreille attentive...   

Le modèle de Solenn Couix-Loarer m'a beaucoup inspiré, c'est un cache-coeur disponible en plusieurs versions, layette (0-18 mois) ou enfant (2-10 ans).  Ce [Petit] Artichaut  a une coupe qui se démarque de tous les patrons habituels que je connaît. Les manches ballons se distinguent avec leur point mousse et les petits détails, tellement bien pensés, classent ce cache-coeur dans la catégorie mignonnerie.

Et j'ai succombé au premier regard !

Lou P6170979

Lou P6170972

Le mélange des points est très agréable et rend le tricot intéressant, j'ai adoré chaque étape de la construction. Toutefois je ne conseillerais pas ce modèle à une débutante, la réalisation du patron requiert certaines connaissances au tricot, comme le montage provisoire, la maille endroit croisée et les augmentations intercalaire ou levée penchée... Les abréviations techniques sont complètes mais il a quand même fallu que je visionne quelques vidéos pour appréhender correctement les différentes méthodes utilisées pour ce modèle.

Le point de semis donne du caractère au jersey, comme quoi, une seule petite maille ça change tout !  Mon seul regret concernant ce motif est qu'il a fallu le reconstituter sur pas mal d'étapes du tricot. Je comprends le parti pris de la créatrice qui n'a pas voulu énumérer rangs par rangs son patron mais c'est quand même dommageable, peut-être qu'un diagramme (dos, demi-devant...) aurait été dans ce cas la bonne solution.

Le cache-coeur se commence par le dos, puis se sépare au niveau du col pour tricoter distinctement les demi-devants droit et gauches. J'aime de plus en plus ce genre de construction qui permet un travail propre, net et sans coutures pour les épaules. Seul les côtés demandent un peu de couture mais avec la méthode dite "invisible" l'étape est très vite réalisée et la couture se fond, sans aucune démarcation, ni décalage du point de semis. La bande de point mousse au bas du tricot est tricoté en reprenant toutes les mailles du dos et des demi-devants et les aiguilles circulaires sont indispensables pour réaliser cette partie du patron.

Lou P7060105 (2)

Lou P7060070 (2)

Ce modèle a fait l'unanimité à la maison et je me suis retrouvé relayé au rang de professeur de tricot, rattrapant les erreurs des unes ou conseillant les autres et motivant les troupes, ça m'a beaucoup amusé ! J'avais envie de me lancer un petit challenge au tricot, ce modèle a été une aubaine et tricoter à plusieurs a été une expérience intérressante. Ce tricot est un modèle que j'aimerais beaucoup avoir de nouveau sur mes aiguilles mais maman m'a précédé, trois [Petit] artichaut sont déjà tombés de ses aiguilles !

La laine Woolly de DMC, récemment découvert en testant le modèle d' Agathe Rose, a été une évidence pour tricoter mon cache-coeur. Petit conseil, un fil plutôt élastique est à mon avis le choix le plus judicieux car les augmentations sur une partie des demis-devants se succèdent sur tous les rangs. De par mon précédent essai, je savais que cette matière ne refuserait pas un blocage sévère ! 

J'ai opté pour la version liens coulissants en modifiant quelque peu le côté gauche et relevé mes mailles avec un crochet au niveau de la couture du côté, ne souhaitant pas que le lien passe au dos, je trouve ça gênant surtout quand le vêtement est destiné à un nourrisson. Une petite pression glissée à l'intérieur maintient le tout, une étape nécessaire (bouton ou pression) à ne pas bouder, sinon la forme du cache-coeur s'en ressent ! J'ai pris soin de ne pas la coudre de part et d'autres du tricot, je voulais que tout reste invisible.

Bien sûr, d'autres petites choses vont se glisser dans ce petit trousseau, je ne vous montre pas tout... du rêve, des plumes ...

Je vous dis à très vite ! Et belles vacances à toutes et tous !

Lou P7060132 (2)

Lou P7060081

Lou P7060120 (2)

 

Modèle : Petit Artichaut de Solenn Couix-Loarer.

Taille réalisée : 18 mois.

Laine : Woolly DMC, coloris 062, 2 pelotes.

Aiguilles circulaires : n°3.

 

Modèle : Lapin by Isabelle Kessedjian, tiré du livre "Mes animaux au crochet" .

Taille réalisée : Unique.

Laine : Coton just natura Dmc, coloris Gardenia (x1) et Malva (x1).

Crochet : n°3,5.

 

Posté par Aline Oriol à 09:42 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 juin 2016

J'ai testé le Phil matelot !

Comme une invitation à la plage, aux embruns de la mer et si j'osais, je dirais le soleil. Oui, on se réconforte avec ce qu'on peut, hein ! Je crois que je ne suis pas la seule à me laisser influencer par des futilités mais il m' arrive souvent de choisir un objet en fonction de son patronyme. Je sais, je suis une fille genre zéro personnalité, mais j'assume ... Le Phil matelot en est la preuve !

Ohé, je vous embarque avec moi ...

Ce nouveau fil de la marque Phildar à tout pour séduire, on pourrait s'y méprendre et croire que c'est une corde à cause de son aspect mais il s'agit bien d' un coton. Sa composition et sa torsion donnent un gros fil rond, aéré et agréable à travailler aux aiguilles comme au crochet (n°7).  Je vous parle de sa douceur ? Généralement ses matières sont plutôt rêche, rugueuse et bien ici ce n'est pas le cas, il est d'une douceur incroyable !

Je présageais un travail plutôt musclé à cause de la densité du coton mais le fait qu'il soit retordu en trois brins lui donne beaucoup de souplesse, de légèreté et le travail n'en est que plus facile, une belle surprise ! Seul petit bémol il est légèrement divisible, ce qui est vraiment un moindre mal mais a le mérite d'être souligné. La gamme de couleurs est représentative de l'esprit donné autour de ce fil avec des couleurs profondes, ensoleillées, mes petits favoris sont les coloris Indigo, melon et pétale... Et vous ?

phil matelot (4)

phil matelot (1)

J'ai reçu mon colis dans une petit box, trop choupinou (merci Anne-Laure) ! D'ailleurs je me demande pourquoi Phildar ne propose pas ce genre de chose, au cas par cas, j'adorerais me constituer mes kits, choisir mon modèle et mon matériel. J'éspère que la marque se dirigera vers ce genre d'initiative mais si vous êtes impatientes, il y a les petites box créatives... Toutes aussi craquantes par leur format que par leur contenu !

En tout cas il y a du changement du côté de la toile, l'e-boutique Phildar s'est refait une petite beauté et un petit coin pointe le bout de son nez, c'est la Phil'Academie. Une invitation à l'échange et à la transmission qui propose un espace d'entraide, on peut y retrouver un glossaire, des pas-à-pas et des articles pour apprendre et découvrir les arts du fil. Les supports vidéo trouvent aussi une place dans cette petite communauté et je trouve l'idée vraiment séduisante. J'espère que cet espace sera nourri régulièrement car j'adorerais flâner et trouver des petits tutos qui me donneraient envies de manier encore plus mes aiguilles ou mon crochet .

Revenons à nos moutons, mon projet ! J'ai parfois la chance de recevoir en avant-première des communiqués de presse et des visuels de nouveau catalogue Phildar, s'ensuivent souvent des échanges avec mes interlocutrices sur les nouveaux modèles et au détour d'une conversation sur le mini-catalogue n°639, Anne-Laure m'a proposé de m'envoyer quelques pelotes de Phil matelot.

Je ne me dirige jamais vers ce type de coton, les laines chunky ne sont pas ma tasse de thé. Mais quelle erreur ! Je suis complètement conquise et toutes mes appréhensions n'ont pas trouvé écho, ma manière de crocheter est assez éprouvante pour mes articulations, je suis très crispé et serre beaucoup mes mailles alors travailler de grosses laines devient vite difficile. Le Phil matelot est un joli coup de coeur inattendu, sur mon crochet je ne l'ai pas senti !

En ce qui concerne le modèle, un jeu d'enfant, il suffit de crocheter un grand rectangle en mailles serrées, deux petites coutures... Et hop, voilà, une superbe trousse pour tablette ! Je me suis vraiment inquiété quant à l'idée de mettre une pression pour fermer la housse, par peur de fragiliser l'écran pourtant la grosseur de la laine fait barrière au moindre choc ! Bien sûr, encore et toujours, je l'ai doublé puis ai cousu un petit noeud pour cacher les fils qui maintiennent ma pression (tuto ici).

J'aurais pu terminer cet article sur une note de perfection, j'y étais presque, à deux doigts... ou plutôt quelques centimètres... Si seulement ma tablette (10 pouces) rentrait dans sa pochette... Oui c'est ballot ! Voyons le bon côté des choses, c'est un superbe prétexte pour commander 4 pelotes ... 

phil matelot (3)

phil matelot (2)

phil matelot (8)

Modèle : Phildar, mini-catalogue n° 639.

Taille réalisée : 23 (l) x 18 (h) cm.

Laine : Phil matelot, coloris galet, 3 pelotes.

Cochet : n°7.

Posté par Aline Oriol à 16:25 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


11 juin 2016

Help Us / Défi créatif.

Au-delà de vous parler de loisir créatif, aujourd'hui, je viens vous parler d'une jolie cause et vous demander votre aide pour soutenir deux belles associations. Il y a quelques jours l'enseigne Mondial Tissus m'a contacté pour me parler de leur défi caritatif ! Leur initiative est de battre le record de la plus grande écharpe tricoté au monde en atteignant 68 KM de mailles et ils ont besoin de petites mains tricoteuses pour mener à bien leur objectif.

A l'occasion de la journée mondiale du tricot, la marque organise l'opération "Tricotez de tout coeur pour des associations caritatives" du 8 juin au 18 juin dans tous les magasins Mondial Tissus (sauf Agen, Montauban, Poitiers, Oullins et Villeurbanne)  et vous invite à venir tricoter des écharpes sur place en vous fournissant tout le matériel ( laine, aiguilles) et offre à tous les participants un bon de réduction de -20% à valoir sur tout le rayon laine.

Vous ne pouvez pas vous déplacer mais souhaitez participer ? Vous pouvez déposer vos morceaux tricotés dans les magasins Mondial Tissus* participant à l'opération jusqu'au 18 juin, pour plus de renseignements retrouvez le groupe lié à cet événement sur facebook ici . Plus de 4000 personnes ont déjà rejoint l'événement et 19 km ont été réalisés ! Le défi s'achève en juin 2017, l'écharpe tricotée sera ensuite divisée et enroulée sur des bobines afin de revendre la laine au profit des deux associations Sa Vie et Olmeta.

 

IMG_20160609_213938

 

  ♥      ♥  

- L' association SA VIE (Association Sixtine, Abel,... pour la vie) créé en 2010 par Mr & Mme Foucat, Mme Meignen, Mme Sampe, défend et accompagne les parents endeuillés ayant perdu un bébé du syndrome de la Mort Subite et Inexpliquée du Nourrisson  (MSIN).

Leur but est d'interpeler le ministère de la santé sur les bienfaits de poursuivre les recherches, de dépister, d'informer et de récolter des fonds pour prévenir et peut-être guérir. Car ce syndrome encore trop méconnu frappe chaque année en France 400 à 600 bébés majoritairement de moins d'un an et concerne également 1520 bébés in utero. 

       ♥ 

- L'association Pascal Olmeta (Un sourire, un espoir pour la vie) vient en aide aux enfants, hospitalisés, malades, en améliorant leur quotidien et en réalisant leurs rêves mais apporte également un soutien et une aide financière aux hôpitaux et aux familles. L'association est très engagé avec pour projet une maison << des enfants >> en Corse (sur l'île du célèbre footballeur) et de par son évènement le SHOW BEACH SOCCER.

♥    

P6101113 (2)

♥  ♥ 

JOUER pour la bonne cause, ça vous dit ?

Serez-vous plutôt lente ou rapide, venez vous mesurer à moi ! Nous organisons dès aujourd'hui, un JEU/CONCOURS sur mon compte Instagram et pour vous motiver encore plus, à la clé une carte cadeau est à gagner !

Les règles du jeu sont simples, venez nous montrer votre tricot en partageant vos photos d'écharpes tricotées pour les associations Sa Vie et Olmeta (jusqu'au 15/06/2016). La plus longue écharpe remportera une carte cadeau de 50 euros à valoir dans toutes les boutiques Mondial Tissus.

 

Pour bien valider votre participation au jeu :

- réaliser une écharpe tricotée de 20 cm de largeur,

- prendre votre morceau tricoté à côté d'un mètre (dans le sens de la longueur),

- et partager vos photos avec le avec le hashtag #defitricotMT et les tags @mondialtissus @alineaupaysdesmailles.

 

A vos aiguilles ...

N'hésitez pas à partager l'info, merci pour eux  !

 

  • *Vous pouvez retouver la liste des magasins Mondial Tissus participants ici .
  • Toutes les infos concernant l'opération "tricotez de tout coeur pour des associations caritatives" ici .

 

Posté par Aline Oriol à 09:06 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 juin 2016

Knot bag japonais / Giveaway.

Accrochez-vous bien, ceci est un article spécial COUTURE ! J'ai bien dit, ceci est un article couture !

Le loisir créatif qui me rebute le plus est bien celui-ci, je ne suis pas à l'aise derrière une machine à coudre, dixit la fille qui a déboursé je ne sais plus combien de centaines d'euros pour en achetées une... Tout a commencé avec deux coupons d'un sublime tissu en jean, aux imprimés ancre de marine, qui m'a valu rien que trois visites chez mon fournisseur (Mondial Tissus). Force est de constater que j'ai cédé à la tentation et suis reparti avec un mètre de chacun des tissus sous le bras sans même savoir qu'en faire.

Cet achat m'a mise dans un état d'enthousiasme incroyable, regardant mes coupons sous toutes les coutures (sans mauvais jeu de mots) !  A un moment je me suis dit que trouver un projet à mes précieux tissus serait mieux. L'inspiration est venu avec la découverte d'une nouvelle marque et plus précisément leur superbe sac à projet, le Field bag, vu chez L'oisivethé & La Bien Aimée.  La tricoteuse qui est en moi s'est époumonné à grand cri de "je le veux" ! Mon porte-monnaie, lui, m'a dit NON !

knot bag 1

J'ai été faire un petit tour sur le site de la marque Fringe Supply Co. et j'adore vraiment leur style, leur boutique, dommage qu'elle soit basée en Amérique... Je rechigne toujours à commander à l'étranger car les frais de port sont élevés et les frais de douane sont une mauvaise surprise à laquelle j'ai eu droit. Je n'abandonne pourtant pas l'achat d'un Field bag, il sera certainement sur ma liste de cadeau d'anniversaire (au mois de juillet, aah aah !) ou Noël.

Comme vous l'avez compris, mon projet couture s'est orienté vers un sac à projet/pelote et après des heures intensives sur Pinterest à la recherche du patron le plus simple possible car mon niveau de couture frise la nullité, j'ai trouvé le modèle idéal. Génétiquement j'aurais dû être armé pour ce défi (ma mère est couturière) et bien non ! Je l'ai d'ailleurs appelé à la rescousse, lui ai montré le patron et posé des tonnes de questions. Et puis je me suis lancé sous ses yeux plutôt amusés !

Parce que quand je couds... Disons que la vitesse de la machine est réglé au plus bas, que je suis en mode concentration extrême et qu'il ne faut même pas me parler. C'est d'un comique, je vous le jure ! Le patron (gratuit) est celui de Diy-District, au passage il vende de magnifiques tissus, le tuto est très bien expliqué à l'aide de photos et en vidéo pour plus de compréhension. Vous trouverez tous les détails utiles sur leur site (matériels, conseils...) ainsi qu'un gabarit du knot bag téléchargeable et imprimable.

J'ai appréhendé chacune des étapes une par une avec pour soutien les photos (et maman) jusqu'à l'étape 3, puis comme une grande j'ai terminé mon projet en mode "fingers in the nose" !!! Je suis tellement étonné d'écrire ça, ce genre de projet me réconcilie vraiment avec la couture et m'invite à réitérer l'expérience. Déchiffrer les modèles pour une non-initiée s'avère parfois compliqué et j'avais abandonné l'idée de me lancer dans ce genre de cousette depuis bien longtemps. 

Pour ce premier essai, j'ai choisi de garder les dimensions données et ai cousu un petit knot bag. La couture de renfort sur le fond du sac est une étape que je n'ai pas réalisée puisque je souhaitais mon sac réversible, j'ai seulement renforcé les anses. Je ne pense pas y mettre de choses lourdes mise à part de la laine mais cette couture maintient également et évite qu'elles tournent. 

J'ai dû faire une petite pause avec mon projet, il me manquait le matériel pour terminer le fond. Dans la foulée, j'ai vite commandé chez Les coupons de Saint Pierre du thermocollant (ferme), ce qui m'a laissé le temps de la réflexion et trop contente de mon exploit j'ai commencé à coudre un deuxième knot bag. Pourquoi ? Parce que je me suis dit que cela pourrait faire plaisir à l'une d'entre vous... Et puis cela fait longtemps que je ne vous ai pas gâté ou organisée un concours...

   ♥  ♥  ♥  Concours Knot bag réversible   ♥  ♥  ♥ 

Si ma petite cousette vous a séduite et que vous voulez gagner ce knot bag, laissez-moi un petit mot avec vos nom et prénom en commentaires. Tirage au sort le 14/06/2016 et annonce de la gagnante ici.

Édit : La gagnante est Pauline Lardeur, bravo ! Un grand merci à touts les participantes !

 ♥  ♥  ♥   

knot bag 2 - Copie

knot bag 6 - Copie

knot bag 4 - Copie

Ce knot bag va être mon allié le plus fidèle puisque j'ai décidé de me lancer dans la chaussette ! J'ai mes écheveaux, le patron, il n'y a plus qu'à ... Son utilité est déjà validée par mes soins car il peut être trainé partout (métro, bus...) se glisse facilement dans un sac et permet aisément de tricoter debout !

Que demander de plus...

 

Modèle : Knot bag, le sac japonais by Diy-District.

Taille réalisée : 21 x 16 cm (sans les anses).

Tissus : Mondial Tissus.

Matériels : Thermocollant (ferme).

 

Posté par Aline Oriol à 11:03 - - Commentaires [83] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 mai 2016

Coccon me (light).

L'impatience de vous parler, de vous montrer ce projet a été tellement forte et aujourd'hui je peux, enfin, tous vous dévoilez ! Emilie du blog L'atelier d'émilie m'a contacté il y a deux mois pour me proposer de tester en avant-première (danse de la joie) son patron Cocoon (me) ! Un magnifique gilet oversize qui m'a immédiatement séduite, me voyant déjà me lover à l'intérieur de ce confortable modèle, j'ai accepté très vite ce défi . 

Elle m'a parlé en détail de son projet, un kit en association avec Laurence alias Froufrou et Capucine qui teint, vend ses laines et les présentations ont étées faite ( les copines de la blogosphère sont vraiment cool )

Et ce soir, c'est le grand soir, les kits seront en vente exclusivement à 21 h, sur la boutique de Froufrou et Capucine, vous pouvez déjà admirer les couleurs des kits. Les explications du modèle seront mises en ligne sur Ravelry (ici) chez la créatrice dès mardi 31 mai, disponible en Français et Anglais.

Le gilet Cocoon (me) éxiste en deux versions, un gilet moyennement épais, version DK* (laine Physalis) et une version plus légère, version Fingering* (laine Pimprenelle), de la taille XS à XXL. *ses informations correspondent à l'épaisseur de la laine. 

cocoon me (6)

cocoon me (7)

J'ai tellement de choses à vous dire, par où commencer ? La laine ... 

Le projet a été lancé immédiatement, il ne me restait qu'une seule chose à faire, acheter ma laine ! Dans la boutique de Laurence, quelques écheveaux étaient encore en stock, une occasion à ne pas louper car les ventes sont uniques et irrégulières, parmi les choix de coloris proposés (kimono bleu, vert...) et pour ma première expérience avec un fil de cette qualité, j'ai préféré un beau vert émeraude. Une laine dont les tons majoritairement verts laissent place à des soupçons de nuances plus claires et quelques splash de noir ou blanc.

Laurence est au top, j' ai reçu rapidement ma laine au doux prénom de Pimprenelle ! Comment vous dire, de l'amour en pelote, une couleur à tomber ... j'ai eu du mal à me résigner à pelotonner ma laine tellement j'aurais aimé la garder telle quelle ! Ce fil 100% mérinos est une qualité de catégorie type fingering (laine superfine) avec un métrage de 400 mètres pour chaque écheveau de 100g et il se tricote aux aiguilles n° 3/3,5. C'est une laine 3 brins, retordu, d'une douceur extrême.

Je ne vous mentirais pas, vous le savez, je n'ai jamais aimé les laines aux teintes dégradées mais mon regard obtus sur ce genre de coloris a radicalement changé depuis que j'ai tricoté la qualité Pimprenelle de Laurence ! Au passage ce qui est normal, quand c'est très joliment fait, les nuances du vert émeraude/noir/blanc ne sont pas tranchés mais discrètes... Maintenant je me surprends à vouloir travailler des gammes de couleurs similaires, en demi-teinte et mes prochains projets risquent de vous surprendre !

Mes photos ne rendent pas grâce au coloris précieuse émeraude, c'est compliqué de prendre des tons comme ceux-ci, un peu trop de lumière et le rendu est différent de la réalité et de ce que moi j'ai sous les yeux. Croyez-moi, Il est encore plus beau en vrai !

cocoon me (9)

cocoon me (5)

Le modèle :

La construction du modèle est parfaite, le gilet est tricoté sans couture de haut en bas (top down) , ensuite il suffit de relever les mailles pour tricoter les manches et le col. Je suis la première partante quand il s'agit de sauter l'étape couture, hi hi ! Le tricot se commence par le haut du dos avec un montage provisoire, une technique que j'ai enfin pu tester grâce à ce patron. La réalisation du gilet Cocoon (me) est simple, aucune difficulté, Emilie a pris le soin de créer un modèle clair avec toutes les aides nécessaires aux tricots, disponible en fin d'explications du patron.

Quand j'ai accepté ce projet, je n'avais pas vraiment envisagé l'ampleur du travail, entre 300 et 400 mailles aux aiguilles n°3 et 3,5 en jersey et côtes, Oups ! Contre toute attente, le point ne m'a pas blasé et je ne me suis absolument pas ennuyé, ma seule préoccupation était dirigée sur la quantité de laine que j'avais pour réaliser ce modèle puisque je souhaitais modifier la longueur de la veste (+6cm). Oui, je suis dingue ! Combien j'ai tricoté des rangs ? Euh, plus de 200 rangs !

Il faut savoir que quand on teste un patron, toutes les données ne sont pas vérifiées et le métrage est approximatif, chaque tricoteuse à sa manière de travailler d'où l'enjeu de ses tests. Heureusement, Laurence est venu à ma rescousse en me dénichant un dernier écheveau ( merciiii !) ! Le gilet Cocoon (me) est mon plus gros projet tricoté, celui qui m'a demandé le plus d'investissement, un mois et demi de travail, pourtant si vous vous souvenez bien j'avais décidé de ne plus tricoter ce genre de modèle oversize... 

Emilie a très bien pensé son gilet, il tombe parfaitement, sa coupe oversize est flatteuse, ce qui n'est pas (en général) le cas de ce type de coupe et les manches mettent en valeur tous les bras ! Je l'adore, il a un énorme succès à la maison ! Mon choix pour la version fingering (legère) a été judicieux, le travail est plus long mais mon gilet pourra être étrenner les beaux jours comme les mauvais.

Les finitions :

Une fois terminé, j'ai apporté la touche finale à mon tricot avec un blocage, ce qui m'a donné droit à une sacrée frayeur ! Lors de cette étape, mon gilet s'est vraiment agrandi mais plus de peur que de mal, la laine pimprennelle a repris ses dimensions exactes. C'est bon à savoir ! Cette laine serait idéale pour réaliser un châle, il faut souvent passer par un blocage modulable, voir extrême !

Pour le col, la vapeur m'a aidé à mettre en place correctement le bas des côtes, puisque au préalable je n'ai pas fixé mon tricot avec des épingles ! 

P5180914

P5180902 (2)

cocoon me (8)

P5180921 (2)

Cette expérience a vraiment été enrichissante et me conforte dans mes choix de modèles, des projets plus longs, plus élaborés mais avec un résultat qui correspond beaucoup mieux à mes attentes !

Je voulais faire une petite parenthèse et remercier tout particulièrement, Emilie et Laurence. Merci pour votre confiance, votre gentillesse, ce moment créatif à vos côtés a été très agréable et je suis ravie d'avoir échangé avec Amelia, Angélique, by_simone, Eri, fidjipassion, Marianne, Relaxtricot et Valérie, cette petite équipe a été très motivante et bienveillante tout au long du projet . Vous pourrez trouver leur version ainsi que la mienne, lundi prochain, sur ravelry ! 

Et je suis certaine d'une chose, l'aventure continue ! Je pense que vous reverrez très vite les modèles d'émilie par ici et les laines de Laurence sur mes aiguilles  ...

 


 Modèle : Atelier Emilie , Cocoon me (light).

Taille réalisée : S. Dimensions obtenues = 141 cm(l) / 70cm (L) , avec une modification du corps (L)+ 6cm.

Laine : Froufrou et Capucine, Graine de laine, qualité Pimprenelle (x 5 echeveaux), coloris Précieuse émeraude.

Aiguilles circulaires : 1 cable de 120 cm. Deux paires d'aiguilles n°3 et n°3,5.

 

16 mai 2016

Coil basket.

S'évader, garder les mêmes choses mais faire autrement... On ressent toutes au premier rayon de soleil, ce petit besoin de créer différemment ! Non pas de délaisser ses aiguilles ou la laine mais de s'aventurer, d'explorer d'autres techniques et patrons. Je tricote tous les jours, sans exception, et le meilleur moyen de ne pas étouffer ma passion est de diversifier mes travaux. Enfin, de toute façon il m'est impossible de bouder le tricot trop longtemps, eh oui, on ne se refait pas !

Quand on parle de loisir créatif, le rapport à la matière est particulier et je m'étonne toujours de l'effet que peut faire une pelote de laine sur une tricoteuse, de vraie tricopathe ! Tout le monde ne comprend pas cette addiction, je vous le confirme... D'ailleurs j'ai une qualité, pas si nouvelle que ça, à vous présenter et qui va faire du bien à votre porte-monnaie !

Rien qu'à l'énonciation de son nom, à la vue de son logo, les laines Pingouin nous évoque à toute la même chose. Nos couffins et petites fesses roses en savent quelques choses, c'est une marque qui a accompagné dans leur activité tricot plusieurs générations comme celles de nos grands-mères et mères, Pingouin a été une marque pilier de beaucoup de foyers. Et j'ai le plaisir de vous annoncer que Phildar se lance dans une nouvelle aventure, celle de faire redécouvrir ses fils classiques et fantaisies puisque la marque a racheté la franchise.

BASKET P5090938

BASKET P5111067

Vous le savez, Phildar et moi c'est une histoire qui date, dure et mes échanges sont toujours un privilège et une belle opportunité de créer. C'est aussi une confiance qui s'est installée au fil des années avec Morgane, Coralie et Anne-Laure et j'apprécie toujours autant de mettre mes connaissances du tricot à leur service. Présenter et tester cette nouvelle venue chez la marque m'ont enthousiasmé. En toute confidence, je vous raconte mon expérience...

Je n'avais jamais testé les laines Pingouin (et vous ?) ! Les distributeurs qui proposent ses qualités ? Je n'en connais pas, c'est peut-être le pourquoi du comment mais ça évolue puisque la marque à maintenant son e-shop, qui est en ligne. Le site est intuitif et coloré, j'adore ! Pas de changement au niveau des prix, ils sont tous doux, attractifs et les laines sont disponibles dans de nombreux coloris, pastels, chiné ou plus tranché.

Point positif, la marque accueille des nouvelles qualités et essaie de se diversifier, de la laine, du coton et bien sûr leur incontournable acrylique. Les modèles sont clairement consacrés à la layette et aux enfants, j'ai trouvé une exception avec ce joli pull  dans la collection hiver.  Ici non plus, impossible d'acheter les patrons à l'unité toutefois le prix d'un catalogue est abordable (2,90 euros) et le bon plan est les modèles gratuits...

En résumé, les laines Pingouins sont idéales pour un projet layette et pour les petits budgets souhaitant se faire plaisir raisonnablement. Je pense que la marque doit trouver un nouveau souffle et à du chemin à parcourir si elle souhaite séduire de nouvelles tricoteuses. J'attends impatiemment les prochaines collections de patrons tricots féminins ! A suivre...

P5131104

P5131086

Parlons un peu de mon projet ! Je ne voulais pas simplement réaliser un modèle mais j'avais envie de partager ce moment avec un tuto ! L'idée vous plaira peut-être, fabriquer un panier à corde avec la technique du "coil basket"  ↓↓↓ Tuto inside ↓↓↓ ! Cette méthode a des styles de constructions variants, passant par la machine à coudre ou le tissage à la main avec une aiguille ... 

On revient toujours à l'essentiel, la preuve tous nos loisirs créatifs ont été utilisé par nos aïeux ou remontent du fond des âges. Le "coil basket" en fait partit et est une technique dont les Natifs Américains font usage pour créer des panières tissées avec pour seuls matériels des végétales. La méthode consiste à enrouler du jonc autour de matières comme le yucca, sumac, ou l'osier...

C'est rapide et le contenant prend vite la forme que l'on veut, surtout avec un crochet que j'ai préféré aux aiguilles à coudre. Pour vous lancer il faut deux choses, de la corde et de la laine pour la recouvrir.  J'ai crocheté la laine Pingorex baby en fil double avec un crochet n°4 et insérer quelques splash de couleurs pour égayer le coloris marbre dont je suis totalement amoureuse. Surprise, c'est le mot que j'utiliserais car j'ai été étonné par ce fil 100%  acrylique qui est agréable à travailler malgré sa composition. 

Le rayon à visiter est celui du bricolage pour dénicher de la corde, comme la mienne devait se fondre avec ma laine, le choix était déjà fait, une corde blanche. Pour un premier essai, ce n'est pas trop mal ! Une prémisse à d'autres projets car les possibilités (sac de plage, tapis...) sont tellement nombreuses et les matières à exploiter aussi (corde, osier...) !

Je vous laisse découvrir mon tuto et la technique en images :

BASKET P5101006 (2)

BASKET P5101010 (2)

BASKET P5101015 (2)

basket P5101021

basket P5101023

basket P5101029

Matériels :

  • 10 m de corde 6 mm,
  • crochet n°4,
  • De la laine : x 2 pelotes Pingouin Pingorex baby (coloris marbre), x 1 pelote Pingouin 3.5 (coloris dauphin), x 1 pelote Pingouin 3,5 (coloris marengo clair), x 1 pelote Pingouin first ( coloris lilas).

Explications : La technique consiste a crocheter autour de la corde en maille serrée.

  • Faites un noeud coulant, passez cette boucle sur le cochet et placez la corde entre le crochet et la laine.
  • Pour crocheter une maille serrée autour de la corde (voir images) : *passer le crochet sous la corde, faites 1 jeté, ramenez le fil devant, vous avez deux boucles sur le crochet. Faites 1 jeté, ramenez à travers les deux boucles qui se trouvent sur le crochet*. Vous avait fait 1 maille serrée.
  • Répéter * 8 fois au total. Vous avez 8 mailles sur la corde.

Fermez le travail en rond. Crochetez en spirale, placez un anneau marqueur pour définir le début du rang :

  • r 1:  8 ms (*),
  • r 2:  1 augmentation (2 ms dans 1 ms) dans chacune des mailles précedentes = 16 ms,
  • r 3:  1 ms, 1 augmentation = 24 ms,
  • r 4:  2 ms, 1 augm = 32 ms,
  • r 5: 3 ms, 1 augm = 40 ms,
  • r 6: 4 ms, 1 augm = 48 ms,
  • r 7: 5 ms, 1 augm = 56 ms,
  • r 8 : 6 ms, 1 augm = 64 ms,
  • r 9: 7 ms, 1 augm = 72 ms,
  • r 10: 8 ms, 1 augm = 80 ms,
  • r 11 à r 21 : continuez à crocheter en spirale = 80 ms. 
  • r 22 : créer les anses : °sauter 20 mailles, et recouvrez 25 cm de corde seule en crochetant autour 50 mailles, crocheter 20 m en piquant sur les mailles du dernier rang°, répétez deux fois au total °, terminez par 1 maille coulée. Coupez la corde.

- Pour former les anses, mettre à la forme souhaitée et fixer avec quelques points au fil à coudre.

Les compartiments  (crochet n°3,5) : 

- Grand compartiment (on travail en aller-retour). 

  • r 1 : Crochetez 25 mailles en l'air + 1 m. en l'air pour tourner,
  • r 2 : 25 mailles serrées, 1 m. l'air, tourner le travail,
  • répeter toujours  le rang 2, 18 fois.

- Petit compartiment.

  • r 1 : Crochetez 13 mailles en l'air + 1 m. en l'air pour tourner,
  • r 2 : 13 mailles serrées + 1 m. en l'air, tourner le travail,
  • répeter toujours  le rang 2, 16 fois.

- Coudre à la main et au point lancé les compartiments à l'intérieur du panier.

BASKET P5150812 (2)

BASKET P5150873 (2)

BASKET P5131141 (2)

BASKET P5150849 (2)

Ce premier essai et la technique de tissage m'ont beaucoup plu, je ne dirais pas non à un sac de plage home made, un projet que je garde dans un coin de ma tête, j'espère qu'il aboutira... 

En tout cas ma panière a déjà trouvé son utilité, elle s'est même parée de quelques perles miyuki qui une fois tissées on prit la forme d'un tipi et d'une plume !!!

Et vous, l'expérience vous tente ?

 


Tipi et plumes : Modèles Rose Moustache.

Fil : C-Lon AA, 0,25 mm, coloris white.

Aiguilles : Miyuki delicas extra fine.

Perles : Miyuki delicas 11/0, coloris DB-160 / DB-1812 / DB-0200 / DBC-0041 / DB-0247 /DB-0021 .

 

Posté par Aline Oriol à 16:20 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 mai 2016

1 pelote = 1 projet !

On a toutes des pelotes orphelines qui trainent dans nos box à laine, au fond de ses petites boîtes pleines de culpabilité (on ne jette rien) subsite une question existentielle, qu'en faire ? Alors je me suis dit qu'un petit article sur le sujet serait intéressant. Allez, on se retrousse les manches car les D.i.y pour vider nos tiroirs ne manquent pas ! L'opération, je fais de la place est lancé !

Ecouler les restes de laines ce n'est pas toujours facile étant donné que nos pelotons ont des matières différentes, des couleurs qui ne se coordonnent pas et dont le métrage est limité. Il faut alors viser les petits projets et un bon moyen d'y parvenir est de se munir d'un crochet car cet outil permet de confectionner une multitude de choses, c'est le meilleur allié ! Côté suggestions, je pense aux grannys (en tous genres), mini-purse ou amigurumi... Et les techniques à exploiter, si on ne sait pas crocheter, comme les pompons, le tissage ou le tricotin sont nombreuses !

Pour se débarrasser des petits bouts de laines, il n'y a qu'un mot la customisation ! En ce moment la tendance va aux cache-pots, comme les modèles du livre Tendre crochet 2 de Sandrine Deveze alias Tournicote. Ma petite collection (une vingtaine) de cactus (oui j'ai le sens de la mesure) vont contribuer à mon déstockage de laines et cotons, ils seront bientôt animés par de joli minois. Pour apporter une touche d'originalité et de douceur à votre déco ses modèles sont idéales et leur facilité, rapidité d'exécution, les rendent accessible même aux débutantes.

J'aime offrir des cadeaux personnalisés et mon prochain hôte aura droit à son petit cactus customisé, ah ah ! Une bonne alternative à l'éternel bouquet de fleurs, vous ne trouvez pas ? Si vous ne savez pas où vous fournir en plantes grasses, je vous conseille le géant suédois (Ikea), ils font des prix tout doux ! 

P4140919 (2)

P4240992 (2)

Moi, je suis la reine de la trousse et c'est surtout à la réalisation de contenants que me petits doigts aiment s'activer ! Je raffole des motifs en relief et texturés pour égayer mes travaux, tel que mon modèle zig zag ou en point étoile. Je suis toujours à la recherche de jolies mailles à tester et je flâne beaucoup en espérant découvrir des nouveautés...  Vous ne serez donc pas étonné que je vous présente, entre autres, des trousses pour mon challenge 1 pelote = 1 projet !

Vous avez déjà pensé à recycler vos échantillons en trousse ? Relever quelques mailles, dégotez un beau tissu et un peu d'huile de coude... Ce projet est abordable même si vous n'êtes pas équipé en matériel de couture, usez des pressions à coudre et fermoir de cartable ! Une aiguille, du fil à coudre et vous mènerez à bien vos travaux mais petit conseil, ne faites pas l'impasse sur la doublure.

Alors qu'est ce que vous pensez de ma pochette réalisée avec l'échantillon de mon bonnet Bough ?

Cela peut paraître surprenant mais on peut confectionner un beau projet avec une simple pelote de 25g ! Preuve à l'appui ! Avec ma bible des points tricots en main, j'ai laissé libre cours à mon inspiration, mes envies d'imprimés graphiques m'ont conduit jusqu'au point fanion en relief (mailles torses + jersey endroit + envers).

Le résultat donne une petite pochette au style ethnique, recouverte de triangle, et elle est parfaite, pile ce qu'il me fallait (c'est pour offrir, chut) ! C'est la première fois que je tricote une trousse avec de la laine, difficile de m'imaginer travailler cette matière pour ce genre de format mais l'expérience m'a plu !

P4240981 (2)

1 pelote 1 projet (5)

Pour cette trousse, j'ai utilisé la qualité Lamora, une laine dont la composition est de 75% wool superfine + 25% Angora de chez Lanecardate, une pure merveille ! Cette laine est dans mon stock depuis quelques semaines et provient de la boutique Fil en pelotes. Je ne l'ai pas acheté mais très gentiment reçu de la part de Stéphane qui a souhaité me faire découvrir cinq échantillons de leurs nouvelles collections (Lamora, Nanna, So wool, Donegal et Wuhu), de belles pelotes de 25g, des matières nobles issues de filatures italiennes Lanecardate et péruvienne Inca Tops, oui je suis très chanceuse !

Ce challenge était l'occasion d'utiliser quelques-unes de ses laines comme la qualité Nanna qui m' servit à personnaliser mon matériel de couture. Mon mètre ruban de la marque Lantern moon a rendu l'âme sous les petites mains, peu délicates, de mes neveux et nièces. Celui que j'ai ramené de vacances était vraiment tristounet, et en deux, trois, tours de crochet il s'est transformé en mignon koala. Il va falloir que je le cache, celui-là !

En bref, si vous avez des laines qui vous semblent difficiles à associer, que vous cherchez des astuces, des idées neuves... A l'unanimité, Pinterest, est l'endroit où trouvez une solution ! Un vrai mood board géant où on partage ses envies de faire soi-même, ses coups de coeur et un bon moyen de trouver des astuces mais aussi d'organiser son petit bazar créatif.  Vous voulez faire le plein d'idées, glaner des tutos ? N'hésitez pas à faire un petit tour sur mon tableau pinterest ici, vous trouverez des Diy malins à faire avec les moyens du bords !

Je vous avais promis un tuto pour réaliser votre mètre ruban personnalisé, il est en fin d'article !  

Alors et vous, vous faites quoi de vos pelotes solitaires ?

1 pelote 1 projet (7)

1 pelote 1 projet (8)

1 pelote 1 projet

Tuto Koala.

1. Dessus du mètre ruban ( Crochetez en spirale).

  • Faites un anneau magique.
  • 1 rang : 6 ms. au centre de l'anneau magique.
  • 2 rangs : faites 1 augm dans chacune des m.s. précédentes =12 ms.
  • 3 rangs : faites * 1ms dans la maille suivante, 1 augm ds la m. sivante* répétez 5 fois au total = 18 ms.
  • 4 rangs : * 2 ms - 1 augm * répétez 5 fois = 24 ms.
  • 5 rangs : * 3 ms - 1 augm * répétez 5 fois = 30 ms.
  • 6 rangs : * 4 ms - 1 augm * répétez 5 fois = 36 ms.
  • 7 rangs : * 5 ms - 1 augm * répétez 5 fois = 42 ms.
  • 8 rangs : * 6 ms - 1 augm * répétez 4 fois, 6ms  = 47 ms.

2. Former la fente du mètre ruban et crocheter les côtés. (Travailler en aller-retour).

  • 9 rangs : 1 m.l , tourner le travail, faites 47 ms en piquant dans chacune des m.s précédentes.
  • 10 rangs : 1 m.l , tourner le travail, faites 47 ms.
  • 11 rangs : 1 m.l , tourner le travail, faites 47 ms.
  • 12 rangs : 1 m.l , tourner le travail, faites 47 ms.
  • 13 rangs : 1 m.l , tourner le travail, faites 47 ms.
  • 14 rangs : 1 m.l , tourner le travail, faites 47 ms. Arrêter le travail par 1 mc. Coupez le fil.

3. Fond du mètre ruban.

  • Suivez les instructions de l'étape 1 à l'identique jusqu'au 8 ème rangs. Mettez le travail en attente.

4. Le museau.

  • Crochetez une chaînette de 3 ml + 1 ml pour tourner. Travailler en rond autour de cette chaînette.
  • 1 rang : Piquez dans la 3 ml et faites 1 augm (2ms) - 1 ms ds la 2 ème ml - 2 augm ds la 1 ère ml - 1 ms - 1 augm - 1 ms = 10 ms.
  • 2 rangs : * 1 augm - 3 ms - 1 augm * répétez 2 fois au total = 14 ms.
  • 3 rangs : * 1 ms - 1 augm - 3 ms - 1 augm - 2 ms - 1 augm - 5 ms. Arrêter le travail par 1 mc. Coudre le museau au centre du visage et broder les yeux.

5. Les oreilles.

  • Faites un anneau magique.
  • 1 rang : 6 ms. au centre de l'anneau magique. Ne fermez pas le travail en rond.
  • 2 rangs : 1 ml , tourner le travail, 1 augm dans chaque ms = 12 ms.
  • 3 rangs : piquez à la base de l'oreille et faites 6 ms.
  • 4 rangs : (piquez autour de l'oreille) 1 ml - 12 ms. Arrêtez le travail par 1 mc. Coupez le fil en laissant une certaine longueur (20 cm) pour coudre les oreilles.

6. Fleurs des oreilles.

  • Faites un anneau magique.
  • 1 rang : 5 ms. au centre de l'anneau magique.
  • 2 rangs : * 4 ml - piquez ds la ms suivante et faites 1 mc. * Répetez 5 fois au total. Arrêtez le travail par 1 mc. Coudre les fleurs au centre des deux oreilles.

7. Assembler le dessus et le fond du koala.

Placez les deux parties sur le mètre-ruban et coudre au crochet en mailles serrées. Terminez en cousant les oreilles.

8. La queue. (Travailler directement autour du support).

  • Faites un anneau magique.
  • 1 rang : 6 ms. au centre de l'anneau magique.
  • Corchetez en spirale jusqu'à recouvrir le bout du mètre ruban. Arretez le travail par 1 mc.

 

Posté par Aline Oriol à 13:09 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , , ,