a

b

 

Terminer un projet me procure toujours une certaine émotion... Au-delà du travail de fourmis, de la fierté que l'on ressent a créer une pièce, un tricot sera à jamais associer à des moments de vies, des souvenirs ! Et je dois dire que je suis très attachée à ce genre de bien matériel...

Il y a souvent un élément commun lorsque je me lance dans un projet, un fil conducteur. Parfois, c'est la laine ou sinon, c'est le modèle qui déclenche les hostilités... Oui, les hostilités (j'ai le sens de la mesure ^^). Partir de rien et bout à bout tout mettre en place est à chaque fois stimulant ! Le tricot a cet effet puisque chaque vêtement est unique, sur mesure. Un perpétuel recommencement...

 

♥         ♥         ♥ 

 

Et en parlant de recommencement, cette flamboyante laine - cascade yarns 220 fingering - coloris ginger - était destinée au modèle Wool & Honey d'Andrea Mowry. Je l'ai détricoté ! Lassé par mes erreurs dans le motif, par la coupe qui ne me convainquait pas. J'ai abonné le projet ! Parfois quand ça ne fonctionne pas... Avec le recul, je suis ravie de cette mésaventure. Cela m'a permis de tricoter le modèle Eula d'Isabell Kraemer.

L'originalité de ce sweater est l'empiècement, mais pas que, le dos est magnifiquement boutonné. Même s'il n'a pas été étudié pour, le pull est réversible, je le porte comme une veste. Ça fonctionne très bien ! On pourrait redouter que la dentelle déforme le vêtement pourtant, je doute que le tricot ne s'altère, le motif de feuillage est  vraiment ferme. Ce qui n'est pas le cas de tous les modèles avec yoke... 

Le patron et la technicité du modèle sont intéressants, toutefois si vous n'aimez pas travailler en aller-retour, passez votre chemin ! Le pull se construit de haut en bas. Le haut du corps est formé à l'aide de rangs raccourcis (german short rows). Pour la section de dentelle, j'ai utilisé un fil de sécurité tous les 10 rangs. Pourquoi ? Tout simplement pour sauvegarder mon travail. C'est un vrai gain de temps, car en cas d'erreurs ou de perte de mailles, il faut refaire complètement la dentelle.

Un fil de sécurité se met très simplement en place sur un tricot. Il suffit de prendre un bout de laine et de le passer dans chacune des mailles qui se trouvent sur le rang que vous venez de tricoter. Attention à choisir une matière qui vous permette de retirer le fil facilement. J'opte souvent pour du coton !

 

♥      ♥      ♥

 

Le résultat me plaît énormément, le pull se porte avec presque tout, un jean, un pantalon à pinces, et même une taille haute... J'ai très envie de tricoter une seconde version, encore plus "cropped". Si je comptais le nombre de fois où j'ai dit ça... Je suis certaine que cette envie sera vite balayée par l'attrait d'un nouveau modèle qu'il me faudra à tout prix !

Et sinon, j'ai testé une petite nouveauté, la lessive Maille Câline de Kerzon. Je vais approfondir le sujet et je vous en reparle très vite ...  

L'autre jour, en flânant sur Ravelry, je suis tombé sur mon compteur de projets. Il a atteint le nombre de 93 ! Je n'en reviens pas, quatre-vingt-treize projets ! Mais le plus ahurissant a été de mettre un chiffre sur le métrage de fils qui est passé sur mes aiguilles... 74 374  mètres ! C'est insensé !

Et vous, vous avez combien de projets à votre actif ?

 

♥      ♥      ♥

 

1

2

3

4

 

♥      ♥      ♥

 

Toutes les informations concernant ma version présentée.

  • Mon compte ravelry : AAPDM .
  • Modèle : Eula de Isabell Kraemer.
  • Taille S.
  • Laine : Cascade yarns 220 fingering (1500 m) / coloris 2414-ginger.
  • Aiguilles : n° 3,5 mm.
  • Boutons : Mondial tissus.