PA290083 (2)

PA290067 (2)

Rêvasser et laisser vagabonder son esprit n'est pas une perte de temps, il est bon d'imaginer l'inimaginable car c'est parfois le chemin qui nous pousse vers la créativité. De même que les idées ont souvent l'air de sortir de nulle part, d'être dû au hasard, chaque jour nous voyons des possibilités là où il n'y en a pas !

Un peu de bla bla ...

Aujourd'hui j'avais envie de vous parler d'une créatrice très inspirante, Aurélie Garcin, avec qui je travaille depuis presque un an et qui se cache derrière la marque Mi fil Mi câlin. Son univers gravite autour du fil, son maniement du crochet est redoutable et elle propose aux particuliers qui ne savent pas crocheter des créations personnalisées dans sa boutique. 

Depuis plusieurs mois j'ai  la chance de tester ses patrons d'amigurumis, d'ailleurs vous vous souvenez certainement de Comète ? Alors c'est tout naturellement que je me suis dirigé vers un de ces modèles pour réaliser un cadeau original. Ma nièce a fêté ses cinq ans et j'ai pensé qu'elle serait ravie de caliner un vrai petit arc-en-ciel ! 

Aurélie a énormément d'imagination et ses petits personnages voyagent beaucoup, de la savane à la ferme en passant même par le pôle Nord... Il y a de quoi faire des heureux(ses ) ! Une excellente nouvelle pour nous, Mi fil mi câlin a rejoint la communauté de Ravelry et ses patrons sont maintenant disponibles aux formats pdf sur la plateforme en français ou en anglais. 

Ses modèles tricots débarquent aussi sur nos aiguilles, un joli ensemble layette (cache-coeur, chaussons, bonnet et écharpe) est à paraître dans le prochain catalogue de Plassard. Les vêtements et accessoires seront disponibles en taille naissance, 3 mois et 6 mois.

On fait le point sur mes projets?

On me demande souvent le niveau requis pour crocheter un amigurumi. Mfmc étend ses patrons du niveau "intermédiaire" à "avancé", il faut une bonne maîtrise des bases comme l'anneau magique, la maille serrée ou coulée, la bride, la diminution ou augmentation...  Le livret explicatif propose des indications rangs par rangs, des schémas, photos et astuces pour guider pas à pas les crocheteuses lors de la confection du projet.

Le patron de Lily la licorne n'a pas de grandes difficultés techniques et si comme moi vous êtes débutantes confirmées vous pouvez aisément réaliser cette pétillante demoiselle. La phase la plus minutieuse est l'assemblage et avec mon côté perfectionniste j'aime que les différentes parties soient placés correctement. C'est une étape également importante quand on souhaite que le doudou est une assise correcte et tienne tout seul !

Les amigurumis à crinière demandent un petit outillage pour donner aux fils un aspect peigné/feutré. La créatrice conseille une petite brosse à picot métallique mais n'ayant pas cet accessoire sous la main, je me suis servie d'une brosse à sourcils et ça fonctionne merveilleusement bien ! Vous savez que je partage mes bonnes adresses et si vous êtes à la recherche d'yeux sécurisés de très bonne qualité je vous conseille la mercerie Sophie Créative sur Paris (77 rue Oberkampf).

Côté tricot j'ai eu la chance de tester le modèle cache-coeur ! Le vêtement est idéalement construit sans couture pour le confort des nourrissons, une attention qui tenait à coeur la créatrice. Ma photo n'est pas entièrement contractuelle, une petite modification s'est glissé sur ma version,  trois boutonnières au lieu d'une cordelette. J'ai trouvé le montage astucieux, on débute par le haut du dos couplé avec les manches puis on travaille le devant pour ensuite finir par les corps. Quant aux bas des manches, elles sont fermées à l'aide d'un grafting mais par habitude j'ai rabattu à trois aiguilles.

C'est qui ta lainière ?

Le crochet est un loisir principalement associé aux fils de coton et Aurélie travaille souvent les gammes de Phildar (phil coton 3) , Plassard (coton gong) ou Fonty (cotton club 3). Pour obtenir un résultat identique j'aime rester fidèle aux couleurs proposées initialement malgré le vrai casse-tête qui s'ensuit, surtout quand on commande sur le net ! Si vous êtes un peu perdu de ce côté-là, vous pouvez faire confiance à Aurélie qui propose à la vente des formats kits. 

Pour confectionner ma licorne j'ai pioché dans mon stock de coton Dmc, les pelotes Natura sont souvent passé entre mes mains, à tel point que je me suis créé mon propre nuancier, c'est vous dire ! Je me suis également tourné vers la marque Phildar et Scheepjes pour trouver les couleurs idéales pour la crinière de Lily. Ce dernier coton est d'ailleurs une petite nouveauté que j'ai hâte de crocheter.

Pour mon tricot layette, la gamme de chez Dmc m'a paru idéale, la laine 100 % Baby Mérinos est douce, chaude et une matière de qualité. Elle a repondu à toutes mes attentes toutefois j'ai déploré quelques noeuds dans mes pelotes. Je vous rassure le soin apporté au filage sur ses parties permet de tricoter sans couper le fil. Les coloris ne sont pas très variés mais toujours délicats et adaptés à la layette.

 Le mot de la fin !

Avec le temps je me sens de plus en plus à l'aise avec un crochet ! Être fidèle à une créatrice quand on débute est également une bonne idée car cela permet de se familiariser avec ses méthodes de montage et de choisir des modèles de plus en plus perfectionnés mais je me rends bien compte que je suis loin d'exceller dans ce domaine.

Je ne crochète pas assez souvent et j'ai un énorme défaut, je suis incapable de retenir un enchainement de maille ou une technique, ce qui me vaut à chaque fois de reprendre les bases. Et au tricot c'est pareil, je suis abonné aux notes en tous genres, j'ai des piles de calepins mais je ne désèspère pas !

Je commence à avoir une jolie petite collection de doudou Mi fil Mi Calin mais j'avoue les protéger des petites mains innocentes de la maison. Ne sont-ils pas trop mignons ? 

PB020154 (2)

PB020130 (2)

PB020112 (2)

PB020145 (2)

 

Tous les détails techniques sont à retrouver sur mon compte Ravelry --> Aline Oriol .